Loi Prostitution : du social en trompe l’oeil

prostitution : social en trompe l'oeil

Le Parlement a adopté la pénalisation des clients. Une mesure qui, selon de nombreuses associations (Médecins du Monde, Amnesty internationale, Aides ou le Planning familial), plongera les prostituées vers plus d’insécurité et de précarité. Et ce n’est pas le volet « social », dérisoire, qui les sortira de cette situation. Cette loi ne leur propose rien d’autre que de leur couper une voie de survie…

Les pouvoirs publics auraient été plus inspirés de lutter contre la précarité en général ou pour l’égalité homme/femme au travail. Car, au final, qu’est ce qui est le plus grave ? Vendre son corps ou y être contraint-e ? Les femmes sont-elles d’abord victime des hommes (clients) ou d’une société qui pousse à la précarisation ?

Publicités