Le grand remplacement est une réalité

Grand remplacement

Grand remplacement. La fachosphère n’a que ces deux mots à la bouche. Selon cette théorie, les minorités immigrées tendraient à prendre le pas sur la majorité (blanche et catholique, bien entendu)… Ce terme a été employé pour la première fois par Renaud Camus, un proche du Front National, qui écrivait en 2013 : « Le Grand Remplacement est le choc le plus grave qu’ait connu notre patrie depuis le début de son histoire puisque, si le changement de peuple et de civilisation, déjà tellement avancé, est mené jusqu’à son terme, l’histoire qui continuera ne sera plus la sienne, ni la nôtre. »

Bien évidemment, il s’agit d’une intox pure et dure, qui trouve pourtant un formidable relais des groupes identitaires au Front National en passant par Eric Zemmour… Cette théorie illustre à merveille les grandes obsessions de la droite réactionnaire : la peur viscérale du métissage et de la diversité.

En savoir plus sur Le Monde.

Publicités